Activités

2017

Malheureusement la situation en ce qui concerne la sécurité au Mali est toujours très précaire. Attentats, enlèvements, attaques à mains armées perpétrés par des bandits ou des bergers peuls insurgés marquent la vie quotidienne des habitants. On ne voit pratiquement pas de blancs au nord de la capitale Bamako et la plupart des projets d’aide ont été suspendus. Politiquement rien ne semble bouger. Malgré les accords conclus avec les différents groupes du Nord on ne voit pas de progrès qui pourraient conduire à la libération du pays de telle manière que le processus de réconciliation s’éloigne de plus en plus. Le nombre des soldats allemands a été de nouveau augmenté.

Sous cet aspect ce voyage annuel à Gani-Dah se présentait de façon très dangereuse pour moi, la seule blanche dans toute la région – ce qui n’a pas empêché de réaliser avec succès nos projets.

Pendant 10 ans nous avons rêvé de solutionner de façon durable le grand problème de l’alimentation en eau du village. Cette année nous avons réussi, avec l’aide des hommes et des élèves du village, à installer une conduite d’eau de 250 mètres partant du réservoir jusqu’à l’enceinte de l’école ! Ça semble simple… en réalité très compliqué. Se procurer le matériel nécessaire puis creuser une tranchée de 60 cm de profondeur avec la dénivellation nécessaire dans un sol dur comme de la pierre avec les moyens du bord à savoir une seule pioche et pelle. Quel triomphe quand l’eau s’est mise à couler avec pression des 2 robinets pour remplir un bidon ! Spontanément les femmes se sont mises à chanter et à danser. Maintenant il y a assez d’eau pour tous les élèves de l’école (env. 500), la cantine peut travailler dans de meilleures conditions, l’hygiène des toilettes est assurée et le jardin de l’école peut être arrosé correctement pendant la saison sèche.

Schwere Arbeit Alle helfen mit Fast geschafft
Fertig Wasser für die Kantine nebenan

Le stock en lunettes de la « Station-lunettes » a été augmenté avec des lunettes de toutes tailles . La station a été réouverte dans une petite salle et ça fonctionne de façon très professionnelle. Les tests d’acuité visuelle sont effectués par 2 infirmiers qui ont reçu une bonne formation par moi et ceux-ci donnent les lunettes adéquates aux patients. Aux yeux de la direction du centre médical le bon fonctionnement de cette « Station-lunettes » est très important car les jours de marché beaucoup de personnes malvoyantes viennent exprès à Gani-Dah.

Die neue Brillenstation Amadou ist gut ausgebildet

Le travail des femmes de l’association Jigisεmε qui s’occupent du développement de la banque de Micro-financement pour toute la région de Gani-Dah se poursuit de façon sensationnelle. Lors d’une grande assemblée les responsables ont présenté leur modèle de financement qui a vu le jour l’an dernier grâce à un don de notre association. Les femmes ont partagé village et alentours en quatre sous-districts et installé dans chacun un comité directeur qui peut accorder de façon autonome des crédits, négocier les contrats pour les prêts et s’occuper des remboursements. Une fois par mois tous les comités directeurs se rassemblent avec la direction centrale et tous les résultats sont mis en commun. Les crédits ne sont accordés qu’aux femmes car elles remboursent avec grande fiabilité. Jusqu’à maintenant toutes les sommes prêtées ont été remboursées avec un intérêt de 4% (les banques maliennes prennent 15 – 20 % d’intérêts). Si des hommes veulent avoir un crédit il faut qu’ils cherchent une femme qui est prête à se porter garante pour eux. Les prêts s’élèvent de 15,00 à 460,00 €uros sur 3 à 6 mois, ce qui représente une somme considérable. Chaque mois les femmes dégagent un profit de € 28,00 ce qui représente à la fin de l’année un montant très respectable. La direction a décidé d’allouer ce profit pour des projets du village : de cette façon les frais de l’an dernier d’une ambulance entre Gani-Dah et Bankass ont été entièrement financés. Le moulin à mil financé par notre association fonctionne toujours sans problème et 2 emplois pour hommes ont été créés à cet effet.

Der Vorstand von Jigiseme Große Versammlung zur Mikrofinanz
Tanz und Gesang an der Wasserleitung Die Hirsemühle

Les hommes de l’association Banikono ont réalisé dans les trois dernières années des travaux importants. A la suite des discussions sur le problème posé par le changement climatique et comment l’atténuer, ils ont défriché et rendu propre à la culture des kilomètres de terrains au bord du fleuve Sourrou – un affluent de la Volta Noire – terrains se situant à environ 15 Km du village. Maintenant il y pousse des oignons, des tomates, salades, melons et beaucoup de riz à perte de vue. Pour irriguer les plantes se trouvent 2 groupes électrogènes fournissant l’électricité nécessaire aux pompes. Ces hommes travaillent par équipes qui se relaient et ils dorment dans des huttes au bord des champs. Les récoltes servent aux familles et les surplus sont vendus sur les marchés des alentours. Avec cet argent ils sont à même de rembourser les prêts qui ont servis à l’achat des semences et à des investissements nouveaux. Un autre aspect de ces cultures est le changement des habitudes de l’alimentation vers les légumes. Le grand succès de cette chose est que- autre qu’au début de notre action - les hommes se sont vraiment mis à travailler. Ils s’organisent eux-mêmes au sein de l’association Banikono et se préoccupent de façon intensive de la qualité des sols, des problèmes de l’évaporation non voulues des eaux et des formes modernes de cultures. Dans les années à venir ils désirent augmenter encore les surfaces de culture.

Anzucht Die Pumpe Bewässerung
Zwiebeln bis zum Horizont Reiche Reisernte zuhause

Dans l’ensemble toutes les actions entreprises dans notre projet se développent toutes de façon autonome et sous la pleine responsabilité des habitants. Le contrôle de l’école est assuré en toute satisfaction par le CAP de Sokoura, le jardin d’enfants fait plaisir à voir et est très efficace dans la préparation des petits pour l’école, la bibliothèque est dans un état impeccable de même que la « Station-lunettes », le programme des enfants filleuls arrive à sa fin et celui-ci a rempli pleinement son objectif. Aujourd’hui il est tout à fait normal pour les parents et plus rien ne les empêche d’envoyer leurs enfants à l’école et que les enfants après l’école primaire aillent dans la classe du Second Cycle pour y passer un diplôme de fin d’études.

Il y a 17 ans nous avons commencé à travailler avec 108 enfants dont 3 filles, aujourd’hui il y a dans les 3 écoles presque 500 élèves venant de Gani-Dah et des environs avec un pourcentage de filles s’élevant à 49,2 % et le nombre des élèves va augmenter car ceux-ci viennent à l’école de Gani-Dah de villages de plus en plus éloignés. Mais le revers de la médaille est que nous devons avoir une cantine qui fonctionne bien avec en plus des enfants qui généralement n’ont qu’un repas par jour à savoir celui de l’école. Unicef et le World Food Program se sont retirés de la région car ils doivent s’occuper dans le nord du Mali de plus de 300000 réfugiés de guerre. Depuis 2 années scolaires nous avons pris à notre compte le financement de la cantine. Avec les dons reçus cette année nous avons la possibilité de continuer pendant les 3 années scolaires à venir. Des jeunes femmes qui ont déjà été élèves de notre école s’occupent de la cantine avec dévouement : à 11.30 h les petits du jardin d’enfants mangent, à 12.00 h c’est le tour des élèves des écoles primaire et secondaire. Jusqu’à 13.00 h l’eau du réservoir est réservée à l’utilisation des écoles et du centre médical. Après et jusqu’au coucher du soleil nous avons un contrat avec le village c’est au tour des habitants du village. Le remplissage du réservoir – env. 5000 litres- dure env. 1 h ¼ au moyen de la pompe électrique alimentée par des panneaux solaires. Tout le monde est content avec cette solution.

Nous avons rééquipé l’école du village voisin Kiénou de telle sorte que toutes les classes sont maintenant équipées de bancs et tables correctes. De plus le directeur Jean Pierre a fabriqué avec les cartons dans lesquels ont été livrés les livres scolaires avec beaucoup de talent une petite pharmacie. C’est lui-même qui donne des médicaments aux malades et qui effectue les vaccinations des petits enfants. Ceci est la première aide médicale pour les 2000 habitants du village. Les éducateurs et instituteurs, comme remerciements, ont écrit sur le papier d’emballage froissé leur reconnaissance pour l’aide que nous leur avons apporté et ils ont épinglé ce papier au mur. Les photos montrent que tout est encore très primitif, mais ceci est un progrès énorme et une très grande motivation pour nos amis de Kiénou.

Büro von Direktor Jean-Pierre Die Bücherei von Kienou Die Apotheke von Kienou
Jean-Pierre impft Neu eingerichtete Klassen

A la fin de mon séjour j’ai tout vérifié, repris toutes les formations, complété tous les livres comptables, fait réparé les petits dommages. Après 17 années de travail intensif j’ai vu comment les yeux de la population de Gani-Dah et de ses alentours se sont ouverts, elle a reconnu le succès des enfants et comment les habitants défendent et protègent tous les projets. L’ampleur de la reconnaissance et de la sympathie ne peut pas être décrite. Les buts de notre association ont été plus que remplis et nous pouvons maintenant nous retirer. Nous accepterons toujours les dons pour assurer le bon fonctionnement de la cantine scolaire aussi longtemps que règnera une telle insécurité dans le pays.

Ganie-Dah 2017

Lors de l’assemblée générale 2017 nous discuterons des modalités pour la poursuite du travail de notre association. Nous ferons part des résultats de ces discussions à tous nos amis.

2016

Le voyage entre la capitale Bamako en direction de Gani-Dah fut aussi cette année des plus périlleux à cause de la menace d’attentat des islamistes du Nord, des attaques des révoltés Peuls et des bandes de pillards qui profitent du vide causé par l’effondrement de l’autorité de l’état pour perpétrer des agressions criminelles.
Les carrefours principaux et les installations de l’état sont protégés dans la région de Mopti par les Casques Bleus . Ils ont protégé mon passage avec leurs armes à feu. Mais sans mon « meilleur ami » le fusil d’un chasseur ami je me serais senti en rase campagne en grande insécurité. Des amis m’ont surtout mise en garde contre les motos avec 3 passagers : devant le chauffeur, au milieu l’homme avec l’arme à feu et derrière celui avec la ceinture d’explosifs- plus d’une fois je me suis jetée derrière une maison ou derrière un arbre. Dans le village « ma famille » m’a cachée derrière une bâche de l’UNHCR pour éviter d’être une cible possible.

Le séjour à Gani-Dah n’en a été que plus couronné de succès. Le château d’eau au-dessus du puits a été, contre toute attente, construit. L’Unicef a donc pris en compte nos nombreuses demandes d’aide. Juste avant mon arrivée tout était terminé.

Ceci a résolu le plus grand problème de la population, à savoir le manque d’eau propre. Cet état de fait m’a fait changer tous nos plans de la répartition des dons reçus et j’ai établi avec notre directeur des travaux un nouveau plan prioritaire qui consiste en la construction d’une conduite d’eau de la citerne à l’école (env. 210 m) se terminant sur le terrain de l’école par une borne-pompe en béton équipée de 2 robinets. Ceci résout aussi les difficultés restantes de l’école. Eau potable pour les écoliers pendant les heures d’école, eau pour l’hygiène et pour l’arrosage du jardin de l’école qui était déjà bien préparé pour l’hivernage (Saison des pluies).

C’est à peine croyable ce que le jardin de l’école à suscité chez les paysans de Gani-Dah.
Depuis l’année dernière ceux-ci ont fertilisé la terre et fait des champs sur la rive de la rivière Sourrou – un affluent du fleuve « Volta noire »- éloigné d’une quinzaine de kilomètres. Ici dans le premier champ cultivé poussent des oignons actuellement presque mûrs:

Par équipes les paysans travaillent dur tous les jours pour garantir l’irrigation par un système de petits canaux. Un progrès de taille aussi bien pour le village que pour la région.

Le jardin d’enfants fonctionne de façon remarquable. L’installation complète de l’aire de jeux a été réalisée avec les différents jeux transportés par bateau, dédouanés et livrés à Gani-Dah par camion. Depuis déjà février 2015 notre éducatrice Tabita travaille avec passion avec 27 enfants dont les capacités étonnent déjà les instituteurs : on apprend des lettres et des chiffres, des phrases et des chansons en français sont récitées par cœur, on dessine et on fait de la musique, même Guignol est là, on construit sur des nattes dans les coins-jeux et dans le coin-câlin on joue avec des animaux en peluche - parents, enfants et éducatrice sont enthousiasmés, le village est fier de posséder l’un des seuls jardins d’enfant au Mali.

Nous sommes aussi très fiers des femmes de l’association Jigisєmє de Gani-Dah ! Le groupe de travail œcuménique de l’aide pour le Tiers-Monde de Krefeld a renouvelé ses dons pour encourager l’autonomie des femmes. Jusqu’à une heure avancée de la nuit nous avons discuté de l’emploi de ce don : celui-ci va donc servir à augmenter le capital pour le micro-financement dans le village. De cette façon ce don va augmenter sensiblement l’octroi de crédit à des projets sensés de telle sorte que l’on peut parler de la première banque de Gani-Dah qui fonctionne selon les principes de Mohammed Yunus. Ceux-ci prescrivent l’augmentation de l’autonomie économique des femmes et favorisent l’adaptation des paysans aux changements climatiques en cours. Nous sommes très heureux que les jeunes femmes après leurs études primaires à Gani-Dah restent au village et forment la majorité des membres de cette association. Leurs capacités vont certainement animer les activités de l’association.

Le projet principal de notre partenaire en Sachsen-Anhalt : l’école primaire « Am Mühlberg » de Hohenthurm près de Landsberg était cette fois-ci avec l’ annuel « Course pour l’Afrique » de soutenir l’école de Kiénou , village voisin situé à 4 km de Gani-Dah dont nous sommes les partenaires privilégiés, les instituteurs de Kiénou viennent dans notre bibliothèque et nous organisons avec eux des tournois de foot. Dans cette école il n’y a pratiquement rien que des planches reposant sur des blocs de glaise servant de tables. Avec les 2100 € réunis le directeur de l’école, les 6 instituteurs, le conseil des parents et élèves étaient très heureux de pouvoir faire une liste comportant tables, chaises, cahiers, crayons, matériel scolaire de toute sorte, livres pour toutes les classes qui ont pu être achetés et avec ce qui restait le directeur a aménagé une petite cellule médicale aussi bien pour l’école que pour le village. On ne peut pas décrire la reconnaissance des villageois…

Les autres projets sont bien avancés. La bibliothèque grâce à nos amis de Milomali du Raincy/France a été réapprovisionnée en livres. Elle est propre et sans termites ce qui signifie : pendant la saison des pluies : nettoyage complet quotidien. Elle fait honneur à son nom : les œuvres disponibles d’ Amadou Hampâte Bâ sont là.

Notre collection de paires de lunettes est organisée de façon exemplaire par notre infirmier Souleimane. Tous les habitants de Gani-Dah qui ont besoin d’aide vont se faire mesurer l’acuité visuelle par un oculiste de l’hôpital de Bankass et reviennent avec une prescription pour une paire de lunettes. Celles-ci coutent en ville environ € 50,00 ce qui est exorbitant. La paire de lunettes adéquate est alors choisie par l’infirmier qui la donne gratuitement au patient. Même un paysan âgé a pu être aidé. Il a fait notre test avec les signes car il n’avait pas d’argent pour aller à l’hôpital de Bankass.

Les partenariats ont été pendant toutes ces années un succès énorme. De nombreux enfants ont pu aller tranquillement à l’école. Chance qu’ils n’auraient jamais autrement pu avoir. Nous avons donné aux parents l’impulsion nécessaire que chaque enfant peu importe sa situation sociale doit être envoyé à l’école. Ceci avait coûté beaucoup de discussions pendant les premières années et les résultats et succès des enfants ont convaincu les parents que l’avenir est dans la culture et la formation. L’été dernier pour la première fois une 9 ème classe a passé l’examen pour le DEF (Diplôme d’Etudes Fondamentales) et tous les élèves l’ont passé avec succès - fait unique dans toute la région. Et non seulement ça : de nombreux anciens élèves sont actuellement soit en apprentissage soit étudiants. Tous les enfants partenaires de l’école primaire et secondaire vont bien. Ils se sont réjouis de recevoir du courrier de leurs parents partenaires. Une amitié s’est développée entre les enfants des familles. Notre initiative de faire savoir que l’éducation est indispensable a été pleinement remplie.

La situation des réfugiés du Nord du Mali étant toujours très tendue, le PAM (Programme Alimentaire Mondial) a abandonné la direction de notre cantine scolaire pour la région de Gani-Dah. L’argent restant des dons a été donné pour cette cantine. Cette somme va suffire aux besoins jusqu’aux vacances d’été surtout pour assurer aux élèves venant de loin au moins un repas quotidien préparé sur les fours solaires. Après il faudra aviser…
Les adieux au Mail sont toujours durs…

Avec la construction de la conduite d’eau jusqu’à l’enceinte de l’école, les statuts de notre association ont été pendant les 16 années passées plus que respectés et remplis. Les problèmes de base de toute la région ont été pris en compte. Toute la population est heureuse de tous les projets et elle se sent responsable aussi bien de ceux-ci que de toutes les actions et mesures entreprises. Beaucoup d’habitants ont été formés pour la protection et la sauvegarde des projets. Nos projets ont déclenché chez les habitants de Gani-Dah beaucoup d’initiatives importantes qui les obligent à devenir indépendants et à améliorer de beaucoup leur condition de vie.
Lors de la prochaine assemblée générale en juin 2016 Gani-Dah e.V. Krefeld devra décider sous quelle forme les projets de l’Association pourront être poursuivis.

2015

La situation au Mali paraît actuellement plus sûre. Tous les groupements politiques du Nord aussi bien que le gouvernement central se sont rendus à Alger/Algérie afin de discuter d’un plan de paix. Il règne actuellement un calme précaire menacé. Aucun touriste ne se trouve dans le pays, le plus grand hôtel de Bamako est devenu le quartier général du MINUSMA, le « United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in Mali». On ne voit aucun blanc en dehors de la capitale. La dernière récolte a été mauvaise, il n’y a pas de travail, la misère est grande, la résignation est encore de plus grande et beaucoup de Maliens essayent de s’enfuir pour tenter leur chance de l’autre côté de la Méditerranée. Deux jours après mon retour il y a eu un attentat dans mon quartier avec deux morts blancs.

Dans cette ambiance ma venue à Gani-Dah a déclenché la joie de tous. La mission la plus importante était d’aménager le jardin d’enfants et d’engager une monitrice et de la former. Grace aux collectes effectuées par des parents engagés de plusieurs écoles et de nombreux groupes de travail, on a pu acquérir beaucoup de jouets et des jeux didactiques qui ont été transportés au Mali grâce à un ami.

Plus difficile a été d’organiser le transport des jeux outdoor qui sont relativement encombrants. Après maints essais pour trouver une solution, le transport a été effectué par camion, par bâteau container jusqu’à Dakar puis par camion jusqu’à Bamako. Puis il a fallu organiser le dédouanement avec tous les papiers nécessaires… enfin maintenant -fin mai- les marchandises ont été dédouanées et sont en route pour Gani-Dah ou les jeux pourront être montés par notre «chef de chantier» Kassim Coulibaly à l’endroit réservé. Après ça tout sera fini…

Das Gebaeude Das Gelaende

Déjà l’aménagement du jardin d’enfants avec le contenu des 26 cartons de déménagement et la formation de Tabita Togo, la directrice du jardin d’enfants avaient fait passer un vent de suspense parmi les habitants du village – c’est ainsi que nous avons pu organiser une inauguration formidable. Aussi bien les hommes que les femmes qui n’avaient jamais vu de tels jeux se sont mis à quatre pattes et ont joué... et quand l’un d’eux a réussi à finir un puzzle c’était un cri de triomphe…

Der neue Direktor der Grundschule Der gesamte Schulkomplex ist fertig
Der neue Direktor der Grundschule Der gesamte Schulkomplex ist fertig
Der neue Direktor der Grundschule Der gesamte Schulkomplex ist fertig
Eroeffnung Alles spielt

Tous se réjouissent maintenant de l’inauguration officielle du jardin d’enfants au début de la nouvelle année scolaire par les autorités.

En plus du travail pour l’aménagement et la formation, la collecte de lunettes a été poursuivie et beaucoup d’amétropes (malvoyants) ont reçu des lunettes adéquates, les 50 filleuls (garçons et filles) ont été visités, la nouvelle salle de travail (salle d’accouchement) a été aménagée, les médicaments du nouveau don de «action medeor» ont été pris en charge et distribués, le personnel sanitaire a été formé sur de nouveaux appareils comme le nouvel appareil pour prendre la tension et les nouveaux thermomètres. Tous les appareils ont été contrôlés et le cas échéant réparés.

Patenkind Patenkind

50 nouveaux livrés ont été classés dans la bibliothèque. Cette bibliothèque a été contrôlée par les autorités qui ont donné leur approbation et elle a été inscrite dans le registre national. Encore une raison de plus d’être fier pour les habitants de Gani-Dah.

Bibliothek

La cour intérieure de l’école a été minutieusement préparée pour la saison des semences de juin et nous espérons que les pluies viendront régulièrement cette année afin que la récolte du jardin de l’école soit meilleure.

Vorbereiteter Schulgarten

C‘est un énorme progrès ce que les instituteurs ont organisé. Ils ont fait une «Passerelle». C’est une école pour les enfants en âge de venir à l’école mais qui n’y sont jamais venus ou qui ont interrompu leur scolarité. Pendant une année ces enfants sont préparés à l’école et s’ils réussissent cette préparation ils seront mis directement en troisièmes année de notre école – une initiative de grande valeur pour l’avenir de ces enfants.

Passerelle Passerelle Passerelle

De nouveau nous avons accompli beaucoup de choses. Le premier groupe de 30 enfants pour le jardin d’enfants est complet et ils attendent avec impatience. Avec l’achèvement du groupe scolaire de Gani-Dah – école maternelle, école primaire, école 2nd cycle, bibliothèque, les objectifs donnés dans les statuts de notre association sont remplis. D’éventuelles activités supplémentaires doivent être discutées lors de notre réunion annuelle.

Bildungskomplex

Dernière nouvelle du 18 juin: Le montage des deux grands objets dans le jardin de l’école maternelle est terminé. Après neuf mois de travail le groupe scolaire de Gani-Dah est véritablement achevé.

Kindergarten: Drehkreisel Kindergarten: Schaukel

2014

Le village de Gani-Dah en l'an 2 du Coup d'Etat militaire et des troubles guerriers : de nombreuses familles qui ont fui, une récolte aussi misérable qu'en 2012, des troubles dangereux provoqués par des agressions de bandits armées et de gendarmes pillards, méfiance envers tout étranger, une situation économique déplorable, épuisement et résignation : telle est la situation actuelle. Et la seule blanche qui, après une année, est revenue dans ce coin retiré pour continuer ce projet, malgré un certain risque, éveille de grands espoirs et impulsions.

Mageres Angebot auf dem Markt

Entre temps beaucoup de choses ont changé : le nouveau gouvernement de Bamako a installé à Sokoura un CAP (Centre d'Animation Pédagogique) en temps qu'administration de l'éducation qui contrôle aussi bien les installations pédagogiques de la région que la formation continue des maîtres et instituteurs. Dans ce cadre notre directeur Haidara a été nommé directeur du ressort «école primaire». De ce fait un nouveau directeur a été nommé pour l'école de Gani-Dah. Mr. Emmanuel Togo a été tout de suite d'accord de reprendre en mains et diriger à l'avenir notre projet pour l'école et la bibliothèque pendant notre absence. Aussi bien le contrôle régional que la formation continue des maîtres nous aident beaucoup dans notre action à Gani-Dah car Mr. Haidara connaît très bien la situation. Il reste membre du directoire de l'association «Banikono» et garde toutes ses prérogatives administratives en ce qui concerne notre compte bancaire à Mopti. De cette façon notre investissement pour un complexe éducatif à Gani-Dah est à l'avenir en de bonnes mains.

Der neue Direktor der GrundschuleDer gesamte Schulkomplex ist fertig

L'école bâtie en 2010, en tenant compte de la situation actuelle, fonctionne bien. Actuellement sont inscrits en classes primaires 246 élèves dont 110 filles et en 2eme cycle (classes 7 - 9) 104 élèves. Les cours ont lieu dans 2 salles de classe et un hangar en attendant que l'état malien construise son propre bâtiment. Cet été vont arriver les premiers élèves pour l'école primaire parmi lesquels se trouvent beaucoup d'enfants qui sont soutenus par des parrains allemands et qui vont faire leur DEF (diplôme d'éducation fondamentale) avec lequel ils auront toutes les chances soit de pouvoir entrer dans un lycée ou soit d'avoir une place dans une entreprise d'apprentissage, un progrès énorme pour Gani-Dah.

La cantine de l'école que nous avons mise en route en 2006, a été prise en compte pour l'année 2013/2014 par le PAM (Programme alimentaire mondial) de l'ONU. Les fours solaires - comme les lampes solaires - sont toujours utilisés. Le PAM a installé à côté du dispensaire un petit bâtiment très bien sécurisé pour l'entrepôt des denrées alimentaires (riz, maïs et mil) destinées au village.

Lager der WelthungerhilfeSchulkantine im WelthungerprogrammSchulkantine im Welthungerprogramm

Quelques instituteurs sont nouveaux à Gani-Dah. Ceux-ci sont, après renseignements, très actifs dans la poursuite de notre projet. Nous avons pu accueillir la première institutrice pour l'école primaire. Elle a commencé son travail au cours de cette année scolaire. Elle va pouvoir s'occuper spécialement des intéréts des filles : de cette façon un but pédagogique important est atteint. Il manque toujours 2 instituteurs pour l'école primaire, ce qui n'est pas étonnant vu la situation dans le pays. La situation de l'école à Gani-Dah est d'après le CAP bien meilleure que dans la plupart des écoles dans le pays.

Das Lehrerkollegium

La bibliothèque a été rénovée et a reçu beaucoup de nouveaux livres aussi bien pour les instituteurs que pour les élèves et aussi de nouvelles étagères métalliques - de quoi donner la nausée aux termites. Les instituteurs sont vraiment enthousiastes en voyant les dictionnaires et les livres d'histoire, de géographie et de sciences naturelles adaptés aux enfants. Pour cela un grand merci à nos amis de Milomali du Raincy près de Paris pour leur aide fidèle à notre projet.

Die Bibliothek

Le CeScom (Centre de Santé Communal) - notre dispensaire - a pu étre agrandi dans les secteurs de la pharmacie et des lunettes. Nous avons prié action medeor de procéder à un nouvel envoi de médicaments afin de remplir les armoires de la pharmacie après les périodes d'infections et de malnutrition à Gani-Dah. L'infirmier Soulo s'occupe avec plein de dévouement aussi bien de la prévention que du traitement des maladies des habitants du village. Nous avons déjà maintes fois apporté notre aide à des actions de vaccination. Un travail pénible a été nécessaire pour nettoyer et classifier les lunettes déjà rongées par les termites. Après un voyage exténuant à travers le pays une armoire métallique a été fabriquée et transportée à Gani-Dah dans laquelle ont pu étre rangées à long terme et de façon sûre les quelques 1000 paires de lunettes. Nous remercions les fidèles donateurs des différents services du «Marien-Hospital» de Mülheim an der Ruhr. Nous avons pu aider beaucoup de personnes avec des lunettes appropriées. Les lunettes reçues récemment de l'Université de Landau et des opticiens de la région ayant les mémes dioptries ont été envoyées dans la commune de Sokoura qui a pu, de ce fait, installer une station «Lunettes». L'infirmier de cette commune a été formé pour les tests. Notre grand merci va aux membres de l'Université et aux opticiens participants!

Vorsorge und Behandlung Brillensammlung perfekt geschützt vor Termiten Die Brillensammlung erneuert

Les filleuls des parents allemands (maintenant au nombre de 51) vont bien. Ils se sont réjouis de me revoir. C'est avec un grand élan qu'ils ont écrit des lettres à leurs amis écoliers en Allemagne. La place vide laissée par les enfants qui ont fui avec leur famille et qui ne sont pas revenus a été donnée à d'autres enfants particulièrement nécessiteux. C'est avec un engagement particulier que les parents-parrains allemands ont payé en une seule fois leur cotisation pour 2 années afin de compenser les pénuries survenues pendant les troubles.

Unsere Patenkinder grüßen

Le centre de notre travail cette année a été la construction d'un jardin d'enfants à Gani-Dah qui accueille les enfants à partir de 5 ans jusqu'à l'entrée à l'école primaire. Apres avoir éclairci tous les problèmes administratifs concernant le transfert de propriété de mon terrain à Gani-Dah, l'accord de la commune pour engager et payer une éducatrice pour ce jardin d'enfants, la construction, bien préparée, a été mise en œuvre avec l'entreprise de Mr. Kassim Coulibaly qui nous avait déjà construit le bâtiment de l'école. Avec l'aide des hommes du village cette construction a été réalisée en 8 semaines. L'aménagement avec bancs, tables, tableau et armoire métallique est terminé. Les habitants du village étaient enthousiasmés et ont organisé un tournoi de foot avec équipes d'écoliers, d'instituteurs et des habitants du village. Après mon retour fin mars j'ai demandé à tous nos partenaires des écoles en Allemagne de collecter des jeux adéquats. Les fournitures scolaires et pédagogiques seront achetées séparément. Le tout sera transporté à Gani-Dah en septembre par le camion d'un ami. Le jardin d'enfants sera officiellement inauguré par des représentants de l'administration début octobre. Tout le monde en est très fier. C'est le premier jardin d'enfants de toute la région.

Baubeginn Der Bau geht schnell voran
Der Kindergarten ist fertig Begeistert wie Profis

Après des discussions intensives avec tous les groupes des habitants, hommes, femmes et instituteurs il est certain que la région est soumise à de forts changements climatiques. La saison des pluies est devenue plus courte et irrégulière. La chaleur et la poussière ont augmentées et les paysans n'ont pas les moyens ni d'acheter des semences adaptées ni de se faire aider par des méthodes agraires nouvelles pour faire face à ces changements. Le problème de l'approvisionnement de l'eau est primordial. Après des négociations avec le bureau régional de World Vision à Sokoura il a été décidé qu'en 2015 sera planifié et construit une usine à eaux au-dessus de notre puits. L'approvisionnement de l'eau va étre de ce fait amélioré et le potager de notre école pourra étre arrosé à l'aide de canalisations.

Versammlung der Frauen Lehrerkonferenz vor der Hütte

A côte de tous ces progrès dans les différents projets, l'essentiel est, comme toujours, la confiance des habitants de Gani-Dah, une amitié qui nous ouvre à tous de nouveaux horizons!

2013

Suscité par l'escalade militaire au nord du Mali et par les perturbations politiques dans le pays entier comme dans les pays avoisinants depuis le mois de mars 2012, une continuation de nos projets en 2013 était impossible, c'était trop dangereux. Heureusement nos projets à Gani-Dah ne sont pas abîmés, les enfants sont allés à l'école et ont quotidiennement eu leur repas à la cantine scolaire. Nous avons donc décidé de continuer les projets à partir de février 2014. Nous envisageons de compléter la réalisation des buts de notre association, à savoir la promotion de l'éducation de base et de la formation des jeunes et des adultes dans la région de Gani-Dah, par la construction d'une école maternelle, par l'introduction de cours d'alphabétisation pour les adultes et par l'établissement de bourses pour les meilleurs jeunes ayant terminé le 2nd cycle.

Février / mars 2012

Lors d'une grande fête, en présence de personnalités de haut rang de la politique, de l'administration et des services sanitaires du cercle et en présence de nombreux invités des villages des alentours, le nouveau complexe scolaire de Gani-Dah a officiellement été inauguré. Les discours des personnalités présentes ainsi que des démonstrations hippiques, des danses des chasseurs, danses des femmes, musique ont donné à cette inauguration un aspect tout à fait solennel. L'action de Gani-Dah e.V. a été évoquée en termes très élogieux dans toutes les déclarations faites.

Le dispensaire communal, la bibliothèque, le nouveau bâtiment de l'école primaire et l'ancien bâtiment rénové ont été remis officiellement aux différents responsables. Tous les bâtiments ont été admirés par tous les participants. Les femmes, en petits groupes, ont vaincu leur appréhension et ont feuilleté les livres. Jamais elles n'avaient eu la possibilité de regarder dans un atlas des continents qui représentait leur pays d'origine. Les salles de classe équipées de sièges destinés aux travaux en groupe ont retenu l'attention.

Une nouvelles école ayant été construite, l'administration scolaire a décidé qu'il y aurait à Gani-Dah une école destinée au 2nd cycle - ceci représente un progrès énorme pour toute la région car maintenant tous les enfants des environs pourront achever toute leur scolarité à Gani-Dah. Les habitants en sont très fiers.

Avec l'achat d'un motoculteur équipé de 3 outils différents pour le travail en toute saison de la terre très dure, l'aménagement du jardin scolaire a été mis en route. Les paysans sont très fiers de cette acquisition qui leur simplifie énormément la tâche de labourer les champs avec une simple binette manuelle. Ce motoculteur peut être loué par les paysans pour une somme modique de telle façon le l'association Banikono puisse un jour financer seule les coûts de la cantine de l'école.

Cette fois-ci aussi j'étais accompagnée de 2 étudiantes de l'université de Landau. Marie a effectué son stage à l'école et a donné des cours dans toutes les classes tandis que Tanja a installé la bibliothèque, fait un registre et a ouvert officiellement cette bibliothèque pour les instituteurs et les élèves. En plus elle a organisé et mis en place une équipe féminine de football pourvue de tricots et de ballons donnés par le club de foot de la ville où j'habite. Malgré un entraînement court mais enthousiaste, cette équipe a gagné un petit tournoi contre une équipe féminine d'une école voisine.

Avec l'aide de ces deux étudiantes les actions «lunettes» ont été poursuivies avec succès. Beaucoup de personnes ont été aidées grâce aux lunettes réparées gratuitement par des opticiens de Landau.

Une nouvelle action «Ramassage des ordures» a aiguisé encore plus le sens de la propreté pour la protection de la nature en particulier en ce qui concerne les sacs en plastique. L'action «vaccination» a été une expérience toute nouvelle pour les 2 étudiantes.

L'ouverture de la bibliothèque était un évènement touchant pour les élèves et leurs professeurs. Les élèves doivent diriger la bibliothèque eux-mêmes et c'est pourquoi on a formé des équipes des classes de 5e et 6e. On leur a montré comment s'occuper des catalogues et du rangement des étagères. Ils prennent leur travail au sérieux. Au premier jour, les élèves et pas mal de professeurs sont venus et ont lu avec beaucoup de concentration pendant des heures et sans interruption - l'un ou l'autre avec son doigt sous les mots ... Bien sûr, il nous faut encore acquérir beaucoup de livres pour remplir les étagères complètement - mission pour les années à venir.

La cantine de l'école possède maintenant 5 fours solaires ; elle fonctionne grâce à des mères d'enfants et de temps en temps d'anciennes élèves.

Nous avons apporté de nouvelles lampes solaires de telle façon que dès à présent les cours d'alphabétisation peuvent avoir lieu le soir. Un des instituteurs va diriger ces cours. La liste des intéressés est déjà longue aussi bien des femmes que des hommes.

Il y a maintenant 49 enfants qui sont soutenus financièrement par leurs parrains et marraines allemands. Ces enfants se portent très bien, vont à l'école et ont fait des progrès étonnants. Mais quoiqu'il en soit si une année n'a pas été assez bonne une année de redoublement est assurée. La plupart des parrains et marraines sont d'accord pour reporter leur parrainage pour le second cycle.

Nous désirons remercier «action medeor e.v.»de Tönisvorst qui une nouvelle fois nous a aidé avec un don très généreux de médicaments qui a permis d'aider de très nombreux enfants et adultes. L'infirmier Souleymane tient à jour un inventaire très précis sur la distribution de ces médicaments...

Nous avons discuté avec les instituteurs et les habitants du village des perspectives pour 2013:

  • Les instituteurs ont émis le souhait de la création d'un jardin d'enfant /école maternelle qui préparerait les petits à la vie scolaire. Un terrain est disponible.
  • Si l'éducation scolaire est terminée à la fin du 2nd cycle à Gani-Dah, il faudrait penser à un centre de formation professionnel pour que les jeunes aient une perspective dans le village même. Nous pensons en particulier à un atelier d'assemblage et peut-être de fabrication de fours solaires et de lampes solaires qui sont si prisées dans cette région...

D'autant plus notre séjour à Gani-Dah a été couronné de succès, d'autant moins facile s'est effectué notre départ du Mali. Lors de notre retour à Bamako Tania. Marie et moi, nous nous sommes trouvées en plein coup d'état militaire... Des jours entiers des coups de feu ont été tirés et des grenades ont explosé dans notre quartier. La voiture des Sœurs de notre Mission a été endommagée. Nous avons réussi à quitter le pays juste avant la fermeture des frontières et avons pris le dernier avion qui a eu l'autorisation de quitter Bamako...

La situation au Mali est extrêmement dangereuse, une guerre civile menace. Nous espérons que notre projet «Gani-Dah»ne s'en trouvera pas affecté. En ce qui concerne le planning des actions futures, nous devons attendre comment la situation va évoluer...

2011

C'est fait ! La construction en projet, d'un mur de 450 mètres de longueur et de 1,40 m de hauteur autour de tout le terrain est terminée. Ce mur protège les bâtiments des inondations provenant des affluents de la Volta Noire qui débordent de leur lit pendant la saison des pluies et des animaux, qui sans ce mur dévoreraient toutes les jeunes pousses. Tous les bâtiments ont été remis à l'association locale BANIKONO.

Début octobre les 3 classes ont pris possession du nouveau bâtiment de l'école - les instituteurs, élèves et parents en sont fiers ! L'ancien bâtiment est comme neuf et la bibliothèque a soulevé l'enthousiasme de tous. Les bâtiments ont été inaugurés avec une assemblée de BANIKONO et l'entrée des classes de 4e - 6eme année dans leur salle de classe respective. Avec un mur l'entourant notre puits ne craint plus l'ensablement.

Malgré ces mesures importantes nous n'avons pas oublié tous nos projets en cours : on a fait l'acquisition d'autres livres, de lampes solaires et d'autres fours solaires avec matériel adéquat, la cantine scolaire a été financée, le nombre des partenariats est passé maintenant à 46 enfants. Notre infirmier - meilleur élève de la promotion de l'école professionnelle - vient de passer l'examen de fin d'étude et d'obtenir son diplôme et prendra son poste de directeur de la station sanitaire de Gani-Dah à l'automne prochain. Les stations «LUNETTES»ont été agrandies. La fréquentation des stations de Gani-Dah et Sokoura est énorme.

Puisque le terrain est maintenant protégé par le mur, nous allons commencer l'an prochain à l'aménagement des jardins scolaires. Le sol doit être préparé et l'arrosage assuré. Avec du matériel de cours approprié, ce travail fera partie de l'instruction des enfants pour qu'ils s'habituent à la culture écologique des légumes et à l'utilisation de l'énergie solaire.

Mais avant tout ça nous planifions pour 2012 un festival culturel pour Gani-Dah et sa région. : avec du théâtre, des récitations, des danses et des chants ainsi qu'un tournoi de football entre toutes des écoles des alentours, et l'inauguration officielle en grande pompe de la bibliothèque et de l'école.

2010

Die neue Schule Die neue Bibliothek Jusqu'à présent l'année 2010 a été l'année la plus marquante à Gani-Dah. Avec un entrepreneur de construction très fiable nous avons construit un bâtiment supplémentaire pour l'école et une bibliothèque pour le village. L'ancienne école a complètement été restaurée et un mur a été construit pour protéger le puits contre le sable.

Maintenant chaque classe a sa propre salle ce qui réduit de moitié le nombre des élèves par classe. Afin de pouvoir ravitailler tous les élèves dont le nombre grandit continuellement, nous avons fait l'acquisition de nouveaux fours solaires. D'autre part nous avons acheté des livres et des lampes solaires. Nous avons aménagé les salles de classe avec des meubles qui permettent une pédagogie moderne comme du travail en groupe.

La bibliothèque devra devenir, dans les années à venir, un centre culturel pour toute la région au moyen de livres, expositions et conférences.

Unsere Preisträger beim Wettbewerb Le travail effectué à l'école de Gani-Dah a pour effets des résultats excellents : l'école de Gani-Dah est classée troisième école de la région en ce qui concerne les examens de fin d'études des élèves. Lors d'un concours auquel ont participés plus de 300 élèves ceux de Gani-Dah ont obtenus des résultats excellents. Nous en sommes très fiers car ces résultats sont le fruit de notre travail.

La construction d'un nouveau bâtiment de l'école n'a été possible qu'avec l'aide du Ministère allemand de la coopération (BMZ). Un grand merci pour cette aide qui représente une prise en charge de 75% des frais de construction et d'aménagement.

Unsere Patenkinder entwickeln sich gut Afin de permettre à tous les enfants de venir à l'école, nous nous sommes occupés d'élargir le cadre du parrainage des enfants. Maintenant 41 enfants ont des parrains et/ou marraines allemands ce qui garantit par enfants une aide annuelle de € 120,00.

Notre aide-soignant Hassana Tolofoudié en est à sa dernière année d'étude à Bamako. A l'automne 2011 il pourra reprendre son post à Gani-Dah mais maintenant en tant qu' infirmier diplômé. Il est très fier d'être le meilleur élève de l'école d'infirmiers.

Brillen helfen vielen Menschen Nous avons continué notre action «lunettes» grâce à l'engagement de l'université de Landau et des opticiens environnants. Cette action a été considérablement élargie par l'ouverture d'une deuxième station lunettes dans la commune de Sokoura. Nous avons ainsi pu aider tant de personnes !! Nous allons continuer cette action de façon intensive.

Les femmes de Jigiseme ont un succès incroyable avec leur moulin à mil. Elles ont pu elles-mêmes prendre en charge le financement du fonctionnement (carburant) et de l'entretien du moulin, ont acheté un deuxième moulin et ont créé deux emplois pour des mécaniciens. 29 femmes se sont ralliées maintenant au Micro-financement. Nous planifions l'ouverture d'une banque de village spécialisé dans le micro-financementpour que cette activité puisse se développer d'elle-même sur des bases solides.

Des femmes et beaucoup d'hommes de Banikono désirent maintenant aussi à apprendre à lire et à écrire. Ils et elles ont vu qu'il est nécessaire de pouvoir planifier et de compter. L'année prochaine nous allons organiser un cours d'alphabétisation dans le nouveau bâtiment de l'école.

Ces hommes on travaillé pendant des semaines avec beaucoup dévouement et de passion, par 50 °C de chaleur à la construction du nouveau bâtiment. Ils sont fiers d'avoir construit «leur école".

L'année prochaine nous devrons construire un mur autour de l'ensemble de ce terrain pour protéger le jardin potager que nous voulons aménager. Pour cela toutes les aides seront les bienvenues.

2009

  • Vers la fin de l'année le contact avec l'université de Landau a été fortifié et intensifié. L'engagement des instituts associés est formidable! Sous la direction de l'opticien Marz plusieurs opticiens de Landau et Neustadt/Weinstraße se sont obligés à continuer en 2010 le projet, en collectant des lunettes, et ensuite les réparer et métrer pour les envoyer à Gani-Dah. La presse locale et des médias suprarégionaux accompagnent le projet avec beaucoup de sympathie. Les étudiants intéressés à un stage à Gani-Dah ont été informés. Nous espérons une bonne coopération et remercions tous les participants pour leur engagement. Pfleger
  • L'infirmier Hassana Tolofoudié suit les cours pour devenir infirmier diplômé dans l'institut "L'Apothéose»de Bamako (institut reconnu par l'état) et ceci avec beaucoup d'engagement et beaucoup de succès. Les amis de l'hôpital de St Marien de Mülheim/Ruhr ont récolté des dons lors d'une petite exposition ayant eu lieu dans le foyer de l'hôpital. Ces dons ont servi à payer les frais de première année de formation de Hassana. Banikono
  • En février l'association «Banikono»a été fondée. Un compte bancaire à son nom a été ouvert à la Banque BIM de Mopti. De plus en plus dans les années à venir les habitants du village vont prendre en mains eux-mêmes tous les projets à réaliser.

Oumar Soumaila

  • Le partenariat des enfants à été contrôlé et d'autres enfants ont été choisis pour les nouveaux parrains et marraines. Les dons ont bien été utilisés à cet effet, tous les enfants en ont profité et la distribution a été faite correctement. Les enfants choisis les années passées sont tous en bonne santé et joyeux. 25 enfants dans le besoin vont pouvoir aller à l'école, profiter d'une surveillance médicale, recevoir des habits et d'autres choses indispensables comme parfois une bicyclette.
  • Des livres et du matériel scolaire ont été achetés pour une valeur de € 500,00
  • Dans chaque classe une série de cours a été faite sur le thème "Protection de l'environnement» et des actions pour «éviter les déchets en matières plastiques »ont été préparées.
Hirsemühle
  • L'utilisation des lampes solaires et des fours solaires dans le village est exemplaire. Très étonnant est l'utilisation le soir des lampes solaires par les élèves qui apprennent leurs leçons jusqu'à environ 10 h du soir. Si on ne l'a pas vu on ne le croit pas...
  • Les femmes de l'association "Jigiseme» peuvent annoncer un succès particulier : l'an dernier 3 femmes ont déjà rempli les conditions pour l'obtention d'un crédit par le moyen du Micro-financement ; 29 femmes ont mis en place un système commercial pour l'utilisation du moulin à mil que nous avons installé. Le moulin à mil a fait des bénéfices réguliers de telle sorte que les réparations, le carburant et le financement d'un mécanicien à temps complet ont pu être réalisé sans aide financière extérieure. De plus les femmes ont pu acquérir un deuxième moulin avec une aide de l'état. Les premières femmes ont pu suivre un cours d'alphabétisation. Toutes les femmes de l'Association «Jigiseme»souhaitent la continuation du cours d'alphabétisation.
  • La planification et la préparation de la construction d'un nouveau bâtiment scolaire à coté de l'école actuelle sont terminées. Avec trois nouvelles salles de classe tous les écoliers de première année pourront être accueillis. De ce fait le nombre des élèves par classe pourra être réduit de moitié. Nous espérons qu'après le cours de préparation «bengo «à Stuttgart ce projet sera soutenu par la BMZ ! Le commencement des travaux est prévu pour janvier 2010.
Lisa und Natascha Konferenz
  • La planification et la préparation d'une petite bibliothèque comme centre d'activités du village sont achevées. Nos amis de »Milomali" vont faire de leur mieux pour nous aider financièrement. Ce serait parfait si la construction de la bibliothèque pouvait suivre dès début 2010, directement à la suite du bâtiment scolaire.
Sehtest Sehtest
  • Deux étudiantes en pédagogie de l'Université de Landau ont fait un stage de 6 semaines à l'école de Gani-Dah. Quelle expérience aussi bien pour les 2 étudiantes que pour les élèves et instituteurs de Gani-Dah ! Dans le cadre de réunions pédagogiques, des méthodes de travail ont été échangées et essayées en cours. Lisa et Natascha ont pu rassembler beaucoup de matériel pour leur travail d'examen sur une comparaison des systèmes pédagogiques.
  • Lisa et Natascha avec l'aide des étudiants, professeurs et d'opticiens de Landau et des environs ont réussi à collecter plus de 800 paires de lunettes et les ont envoyé à Gani-Dah. Après les cours, chaque jours nous avons à l'aide de test de vue vérifié l'acuité visuelle des habitants de Gani-Dah et distribué les lunettes adéquates. La vue de tous les élèves a été vérifiée. Toute cette action à eu un succès retentissant. Nous avons instruit l'aide-infirmier Soumaila pour qu'il puisse la continuer. Nous avons pu aider beaucoup de gens. L'année prochaine cette action devra être prolongée dans les environs du village. On récolte partout des lunettes pour nous...
  • action medeor à Tönisvorst, au vu de notre rapport concernant l'action passée, nous a confirmé que nous recevrions de nouveau les médicaments nécessaires pour les écoliers. Un grand merci à action médéor.
  • Les échanges nombreux avec les écoles partenaires de Halle/Peißen, Grevenbroich, Krefeld-Hüls, Moers et l'école de Gani-Dah ont eu lieu. Les enfants sont heureux de cette correspondance avec leurs amis. Avec grand engagement les écoliers allemands prévoient de faire des actions afin d'aider leurs amis de Gani-Dah avec des dons.
  • Au cours de nombreuses conférences le projet »Gani-Dah «et les nombreuses actions s'y reportant ont été exposés. En particulier les informations sur les actions en ce qui concerne l'énergie solaire ont été suivies avec beaucoup d'intérêt!

2008

Un séjour au Mali de deux mois et demi au printemps a permis de réaliser un bon nombre de planifications et de travaux importants.

Brunnen Solarkocher im Einsatz
  • Tout d'abord : le puits fonctionne à merveille ; il donne la meilleure eau de la région la cantine fonctionne régulièrement, les deux fours solaires sont utilisés quotidiennement, aussi pour de l'eau bouillie qui sert à la maternité avoisinante.
Hassana
  • action medeor e.V. l'organisation d'aide pour les médicaments de Tönisvorst, à fait un don important de médicaments pour le traitement des maladies typiques infantiles. L'infirmier Hassana les a rangés avec enthousiasme dans le réfrigérateur (encore vide) du centre médical. Un grand merci à action médor !!
    → medeor.de
Solarlampen
  • Deux lampes solaires ont été achetées pour l'éclairage intérieur des classes de l'école. Les instituteurs en sont très fiers. Actuellement ils s'en servent le soir pour la préparation de leurs cours. Plus tard elles serviront à l'éclairage pour le cours du soir d'alphabétisation des femmes.
  • En Allemagne 12 parrains & marraines ont donné leur accord pour un partenariat. Ont été choisis les enfants les plus nécessiteux, en particuliers des orphelins, car dans les familles ils sont obligés de faire une grande partie du travail et n'ont pas ou très peu de temps pour l'école. Pour une participation annuelle de € 120,00 les enfants sont habillés, sont suivi médicalement et reçoivent le matériel scolaire nécessaire. Le suivi correct du dossier de chaque enfant est assuré de telle façon que la somme prévue soit bien affectée à chaque enfant. Nous cherchons toujours des parrains ou marraines car beaucoup d'enfants doivent subvenir eux-mêmes à leurs besoins et de ce fait ne peuvent venir à l'école que très rarement.
Einweihung der Hirsemühle
  • La construction en torchis et l'agencement d'un abri pour le moulin à mil pour s∈m∈, l'association des femmes de Gani-Dah, a représenté un gros travail. Avec l'aide financière de Nos partenaires français de l'association Milomali et la participation active de tout le village, il a été possible de trouver un vendeur de moulins à mil, d'en commander un, de le transporter à Gani-Dah et de le payer par des moyens peu communs... Pendant ce temps les habitants du village ont organisé l'achat des matériaux nécessaires à la construction de l'abri. Lorsque le moulin a été installé et mis en marche une grande fête a été organisée avec musique et danses. Dès la mise en marche, en quelques minutes une longue file d'attente de femmes avec des calebasses pleines de mil et de maïs s'est formée devant l'abri du moulin. Le moulin fonctionne aujourd'hui à plein temps de façon correcte.
  • L'installation du moulin à mil a permis, grâce aux activités supplémentaires des femmes (ce qui leur apportent un revenu supplémentaire), d'introduire le système de micro-financement dans l'association Jigiseme. Trois femmes ont déjà remplis les conditions nécessaires pour l'obtention d'un crédit ; beaucoup d'autres vont suivre. à longue échéance beaucoup de femmes seront indépendantes et pourront elles-mêmes distribuer des crédits dans le village.
  • Toutes les conditions nécessaires pour la construction d'une bibliothèque scolaire et municipale sont réunies. Environ 54 kg de livres scolaires et pour enfants ont été collectés en région parisienne par nos amis de Milomali et Milomali a décidé de récolter des fonds pour la construction d'une petite bibliothèque.
  • Afin d'abriter tous les élèves dans les classes et d'organiser des cours du 2eme cycle, il faut absolument agrandir l'école. La planification d'un nouveau bâtiment et la recherche d'un entrepreneur qualifié et fiable a demande beaucoup de travail. Au Printemps 2009 les travaux vont commencer. Grâce à de nombreuses activités le financement est presque assuré.
  • En Allemagne grâce à de nombreuses conférences, des journées d'information dans des écoles et universités, des activités comme course à pieds sponsorisée, des collectes lors d'anniversaires, beaucoup de dons ont été faits à Gani-Dah e.V. D'autres parrains et marraines ont été trouvés. L'infirmier Lukas, après trois mois de travail à l'hôpital de Bankass et à Gani-Dah, est revenu enthousiasmé et a référer publiquement de son expérience. Au printemps 2009 trois étudiantes de l'université de Landau vont aller faire un stage à l'école de Gani-Dah. Quelle expérience pour elles et quel apport pour l'école !!

2007

Solarkocher
  • Montage des fours solaires et installation de ces fours sur le terrain de l'école de Gani-Dah;
  • Contrat de coopération avec l'atelier de l'association de Kolguiné de Bandiagara pour les candidats à la formation de technicien pour l'énergie solaire;
  • Initiation de mécaniciens et d'aides-mécaniciens pour le suivi des projets à Gani-Dah;
  • Achat et transport de médicaments contre les maladies usuelles;
  • Installation d'un point bancaire pour le micro-financement à Gani-Dah;
  • Participation à la «Kinder-Expo» à Krefeld;
  • Recherche de nouveaux partenaires en Allemagne;
  • Conférences en facultés, écoles et centres de formation;
  • Collectes de dons pour la planification de projets à venir
  • Prise de contact avec des maisons d'édition en vue de la production de matériel pédagogique adapté
  • Entretien des relations avec le GAP/Belgique. Planification de projets semblables au Burundi;
  • Envoi d'un infirmer de l'Hôpital St Marien du Mulmein /Ruhr à l'hôpital de Bankass;
  • Prise de contact avec le Lycée Albert Schweizer de Paris en vue de l'organisation du Projet « Micro-Financement»;

2006

Brunnenbau
  • Amplification de la couverture médicale après l'aménagement du CESCOM par l'administration du cercle de Bankass;
  • Analyse géophysique du sol pour la détermination de la meilleure place pour le forage du puits sur le terrain de l'école;
  • Contrat avec la Sté MaliAquaViva de San/Mali pour le forage du puits.
  • Invitation de Mr. Haidara en Allemagne, participation à différents projets et à la préparation de cours dans différentes écoles;
  • Participation au projet « L'eau n'est pas toujours bleue» à Krefeld;
  • Collecte à l'école Grundschule an der Burg de Krefeld-Hüls et achat de 2 fours solaires et expéditions de ceux.ci vers Gani-Dah

2005

  • Maintien de la cantine par l'approvisionnement de riz, de mil, d'huile, de sel, d'épices etc...
Aufforstung
  • Reconduction du programme de reboisement sur le terrain de l'école et aux endroits du village les plus exposés, instruction des enfants et des adolescents en ce qui concerne la plantation des arbres et leur culture;
  • Programme d'assistance médicale : distribution de vermifuge, traitement de la bilharziose et du paludisme;
  • Participation à une campagne de vaccination contre la poliomyélite pour les enfants de moins de 5 ans à Gani-Dah et aux alentours;
Medizinische Versorgung
  • Organisation du premier partenariat pour les besoins et la scolarisation d'un enfant;
  • Développement et suivi du partenariat avec Krefeld et Halle/Saale; Présentation du projet Gani-Dah lors de l'exposition «Enfant», Krefeld;
  • Equipement de l'école avec du matériel de cuisine par l'UNESCO, Bamako;
  • Organisation d'un programme pédagogique pour l'aide à l'éducation des filles par l'UNESCO, Bamako;
  • Conférences, lectures et séminaires par exemple à Potsdam (Centre régional pour l'Education politique et Bibliothèque municipale) et Krefeld (Maison de la Famille);
  • Fondation de l'association «Gani-Dah e.V.» avec compte bancaire spécial pour dons, rattachement au GAP/Belgique

2004

Materialbeschaffung
  • Semaine d'information «Afrique», organisation du partenariat avec l'école primaire «Albrecht Dürer» de Halle, Saale;
  • Solidation du partenariat avec l'école primaire Don-Bosco de Krefeld;
  • Achat de meubles, livres techniques et matériel d'écriture pour l'école de Gani-Dah;
  • Modernisation de la cantine de l'école par l'achat de matériel;
  • Début du reboisement sur le terrain de l'école et dans les endroits les plus exposés du village;
  • Conférences et lectures en différents endroits;
  • Prise de Contact avec différentes organisations au Mali et en Europe.

2003

  • Conférences et lectures en différents endroits;
  • Achat de séries de livres pédagogiques et de matériel de travail pour toutes les classes de Gani-Dah;
  • Grandissement et agencement de la cuisine de la cantine;
  • Construction d'une case provisoire pour les cours de première année car de plus en plus d'enfants provenant d'autres villages sont inscrits à l'école de Gani-Dah;
  • Organisation et début du partenariat avec l'école primaire «Don-Bosco» de Krefeld. Participation à la semaine informative ; thème : l'Afrique.

2002

Schulkantine Schulkantine
  • Conférences et lectures en différents endroits;
  • Fondation dans des conditions précaires de la première cantine d'école pour tous les élèves. Organisation de groupes responsables parmi les parents d'élèves de Gani-Dah pour l'agencement, l'entretien et la direction de la cantine et des réserves;
  • Réception des premiers dons.

2001

Schule und Dorf
  • Première visite chez Mohamed Saliha Haidara à Gani-Dah et premières idées pour un travail commun;
  • Planification précise avec les habitants du village pour l'agrandissement de l'école et du village;
  • Parution du livre «Splitter im Sand» de Birgit Biehl et de différents textes parus aux éditions Athena, Oberhausen. (→ http://www.athena-verlag.de). Biographie de Birgit Biehl cf.
    → http://www.text-und-byte.de.
Derniére actualisation: 27 mai 2016
Valid HTML 4.01 Strict